avec-papiers.be Rotating Header Image

12 janvier 2010, fraîche dans la mémoire

DSC_2920_webLe douze janvier marquait le 4ième anniversaire du séisme de 2010. Le Collectif des organisations pour la Défense du droit au logement avait appelé à une marche dans les rues de Port-au-Prince pour commémorer la catastrophe et réclamer des logements décents. 4 ans après, le bilan officiel des personnes vivants dans des camps dénombre toujours plus de 146.000 personnes, le chiffre réel est sans doute plus élevé puisque certains camps ont été simplement retiré de la liste. La marche a également demandé justice pour Jean-Anil Louis-Juste, professeur à l’Université d’État et militant, tué par balles en pleine journée quelques heures seulement avant le séisme de 2010.

Durant la marche, j’ai tendu le micro aux représentants d’organisations haïtiennes, aux habitants des camps qui vivent dans des conditions infra-humaines (un jour avant un incendie dans un camp à couté la vie à au moins trois personnes), souvent ces délogés vivent sous la menace d’expulsions forcées. Ci dessous les bilans, les dénonciations, des propositions, des clarifications, recueillis lors de la marche.

Voir aussi l’album photo de ces commémorations.

  Geralda Saint-Vil, Collectif des organisations pour la Défense du droit au logement

  Colette Lespinasse, ex-GARR

  Camille Chalmers, PAPDA

  Antonal Mortimé, POHDH

  Elifait Saint Pierre, ITECA

  Guy Numa, FRAKKA

  Pierre Esperance, RNDDH

  Sony Esteus, SAKS

  Habitante anonyme du camp Mozaik

  Benoit Fedner, Camp ASC-GM

  Habitant anonyme du Camp Grace Village

  Ilwik Gentil, Camp Cozbami

  Pierre Patrick, Camp Lakou Kolò

  Habitant anomyme du camp Mozaik (Créole)

0 Comments on “12 janvier 2010, fraîche dans la mémoire”

Leave a Comment